War Heritage Institute

Dès mercredi, nos portes seront à nouveau ouvertes !

À partir de ce mercredi 20 mai 2020, trois des sites du War Heritage Institute seront à nouveau accessibles au public : le Musée royal de l’Armée (Bruxelles), le Mémorial national du Fort de Breendonk (Willebroek) et le Boyau de la Mort (Dixmude).

Ils seront ouverts du mercredi au dimanche, de 10 h à 16 h.


Jusqu’au 30 juin minimum, les mesures suivantes seront cependant appliquées :

  • L’achat de ticket se fera par paiement électronique uniquement ;
  • Le port d’un masque est obligatoire, dans les espaces publics comme en plein air ;
  • Les évènements de groupe et visites guidées sont suspendus pour l’instant ;
  • Certaines salles, comme les Arcades du Cinquantenaire, ne sont pas accessibles ;
  • Le CEDOC (Centre de documentation et d’archives du Musée de l’Armée) reste provisoirement fermé au public ;
  • Réservation obligatoire, par courriel ou téléphone (à partir de ce lundi 18 mai) :

La sécurité et le confort de nos visiteurs ainsi que de nos équipes sont notre priorité. C’est pourquoi ces changements pratiques seront également accompagnés de différentes mesures destinées à garantir un environnement optimal pour chacun.

  • Chacun des trois sites est suffisamment grand que pour pouvoir accueillir un grand nombre de visiteurs simultanément. Un système de réservation par courriel ou par téléphone est cependant mis en place, afin que nous puissions gérer au mieux l’afflux de visiteurs.

  • Afin de limiter un maximum les risques, nous demanderons à chacun de respecter une certaine distance, non seulement avec les autres visiteurs, mais aussi avec les pièces de collection.

  • Nos agents d’accueil seront équipés de masques, seront informés sur les différentes normes à suivre et désinfecteront les terminaux de paiements en continu. Ils seront protégés à l’aide d’une paroi en plexiglas.

  • Un plan de circulation sera remis aux visiteurs, et sur chacun des parcours, des adaptations seront prévues : le nombre de visiteurs sera limité dans les couloirs plus étroits, quelques salles seront inaccessibles, et des parcours alternatifs seront proposés en cas de risque. Une nouvelle signalétique adaptée est bien entendu prévue.

  • Nous demanderons aux visiteurs de se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique à leur arrivée : un gel sera mis à disposition aux entrées de nos sites. Les écrans tactiles seront également déconnectés, afin d’éviter tout risque de contamination, et les audioguides du Mémorial national du Fort de Breendonk seront désinfectés après chaque utilisation.

Il va de soi que le War Heritage Institute mettra tout en œuvre et suivra à la lettre les directives du Conseil national de Sécurité, afin que chacun puisse se plonger dans l’Histoire sans prendre de risque.